Aller au contenu principal

Moins de porc et moins de bœuf pour les Allemands

Il n’y a pas qu’en France que la consommation de viande de porc se replie. En Allemagne aussi. Selon l’Institut du porc (Ifip), le panel GfK fait état d’un repli de 2,7 % des volumes achetés par les ménages allemands au premier semestre, tandis que ceux de charcuterie reculent de 1,6 % dans le même temps. En valeur, en revanche, la tendance est à la hausse (respectivement +0,1 % et +1,1 %), en raison d’une hausse de l’ordre de 3 % du prix moyen d’achat, précise l’Ifip. L’Institut souligne également que le ralentissement de la demande en pièces à griller cet été a en partie été compensé par un rebond du commerce en restauration hors domicile.

Moins de porc dans les assiettes outre-Rhin mais plus de volaille, avec des achats en hausse de 1,1 % en volume (+3 % en valeur). En revanche, la viande bovine ne confirme pas ses bons résultats de l’an dernier, avec un premier semestre synonyme de repli de 1,8 % des volumes achetés, dans un contexte de redressement des prix d’achat se traduisant par une hausse de 3,5 % de la consommation en valeur.


En relation

Viandes
[Infographie] Les Allemands plébiscitent toujours le porc

En moyenne, un Allemand a consommé 59,73 kg de viande l’an dernier, soit 790 g de moins qu’en…

Viandes
Produits tripiers : une demande très disparate

En ce mois de novembre, déclaré mois des produits tripiers par la filière française, l’heure est…

Viandes
La baisse des achats des ménages se poursuit

Ovins : Les relevés Kantar-Worldpanel ne sont pas de nature à rassurer la…

Viandes
L’Allemagne prend goût à la viande bovine

Bovins : Depuis l’an dernier, l’Allemagne est importatrice nette de viande…