Aller au contenu principal

[Edito] Moindre confiance en l’agriculture

L’agriculture constitue un secteur stratégique et important pour la France, au même titre que l’énergie et devant la santé pour les Français, selon une étude* réalisée récemment pour Opinion Valley par Ipsos. Pas étonnant, souligne Ipsos, se nourrir figurant comme se chauffer et se soigner parmi les besoins vitaux. Pour autant, ce que révèle cette étude intéressante c’est que si une grande majorité de Français accordent leur confiance dans l’agriculture pour produire des aliments sains et de qualité (68 %), près d’un tiers de la population (30 %) se dit tout de même défiante. Et le niveau de confiance varie en fonction des produits, avec une confiance plus forte pour le lait (76 %) et le vin (79 %) que pour les volailles (55 %) par exemple. Pire : quasiment deux tiers des Français (61 %) estiment que les produits sont de moindre qualité et moins sains qu’il y a 40 ans. S’ils reconnaissent les efforts fournis en matière de productivité et de compétitivité par les agriculteurs, les Français jugent insatisfaisants les efforts fournis pour maîtriser des risques pour la santé des consommateurs (58 %), la prise en compte du bien-être animal (61 %), la préservation de l’environnement (66 %) et la réduction des intrants, pesticides, engrais (70 %). Logiquement, la recherche du « sans » (sans OGM, sans additifs, sans conservateurs, sans antibiotiques) intervient désormais dans les critères de choix des produits alimentaires pour environ la moitié des répondants. Le bio, lui, arrive en fin de liste des critères de choix. Plus précisément sur ce sujet, la population française semble se diviser en deux : le bio attire davantage les catégories aisées et les cadres (37 %) alors que les Français habitant en zone rurale sont 45 % à ne pas y être attentifs, étant plus rassurés par les producteurs à proximité. Le bio, symbole de la fracture sociale ?

* Enquête Ipsos menée en ligne du 19 au 21 septembre 2018 auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 1 003 personnes de 18 ans et plus.