Aller au contenu principal

Mobilisation collective de la nutrition animale

Sébastien Tauty de Coop de France Nutrition animale et Blandine Markwitz du Snia. © Yanne Boloh

Salmonelles, influenza aviaire, fièvre porcine africaine, Campylobacters, E. coli Stec… Égrener les noms des crises sanitaires, c’est rappeler combien la biosécurité constitue un enjeu de premier plan pour les filières animales et leur amont. D’où la création, l’an passé d’un comité biosécurité par la filière nutrition animale française autour de ses syndicats professionnels (Snia et Coop de France Nutrition animale).

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
FCO : la zone réglementée s’agrandit

Suite à l’apparition d’un nouveau foyer de fièvre catarrhale ovine (FCO) en Loire-Atlantique…

Viandes
Avril refinance Biosécurité et Spécialités Nutritionnelles

Le groupe Avril vient d’annoncer une augmentation de capital pour son activité Biosécurité et…

Autres filières
Bisphénol A : 22% de non-conformités en 2015

L’enquête conduite en 2015 par la DGCCRF suite à la mise en application de la loi bisphénol A…

Réglementation
Transparence des contrôles sanitaires

A partir du 1er mars 2017, les résultats des contrôles officiels en sécurité…