Aller au contenu principal

Mieux gérer les pics d’activité et être plus réactif

© DR

Des solutions informatiques et des organisations du travail aident les entreprises agroalimentaires à s’accommoder des incertitudes de la qualité des récoltes et à livrer leurs produits en flux tendus. Plusieurs modules de gestion suffisamment souples et évolutifs s’intègrent à leurs progiciels de gestion intégrée (PGI) – ERP (Entreprise Resource Planning) en anglais – : achats, prévision des ventes, stocks, plannings de production.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
Comment les sucriers se sont préparés à l’après-quota

Les trois principaux industriels du sucre français résultent de regroupements relativement…

Dossiers
Se préparer à conditionner de façon plus écologique

Jeter pêle-mêle les pots, barquettes, opercules, boîtes de conserve et papiers dans le même bac…

Dossiers
Avec les MDD prémiums, jouez la stratégie gagnante

Du saumon d’Écosse fumé à la ficelle, du jambon de Bellota affiné 48 mois, du café d’Éthiopie,…

Dossiers
Les clés pour bien digitaliser son entreprise

Bpifrance veut que les entreprises s’emparent de la digitalisation comme « priorité stratégique…