Aller au contenu principal

[Infographie] L’U.E. gagne des parts de marché vers la Chine

© Réussir Archives

En 2018, les importations chinoises de produits laitiers ont progressé de 7,8 % en volume et 14,5 % en valeur, selon le Clal. La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine s’est traduit par une hausse des droits de douanes qui ont conduit à un ralentissement des échanges entre ces deux géants, avec seulement 385 728 tonnes équivalent lait, soit 15 % de moins qu’en 2017.Une situation qui a profité à l’Union européenne, dont les exportations ont bondi de 11 % à 1,529 million de tonnes. L’Océanie a aussi su tirer parti de la moindre présence américaine, tout comme la Biélorussie.

En volume, la poudre de lactosérum, le lait conditionné et la poudre grasse sont les principaux postes d’achat chinois. Suivent les poudres infantiles dont les achats ont progressé de près de 10 % l’an dernier. Les achats de fromages sont restés stables dans l’ensemble mais l’Europe a gagné du terrain en développant ses envois de 12,5 %.

C’est au dernier trimestre que les importations ont le plus progressé (+9,7 %), notamment en décembre (+15,5 %). Les achats de poudre de lait écrémé étaient notamment toniques. À noter néanmoins, les indicateurs laissent à penser que la croissance chinoise va ralentir en 2019, plombée par la hausse des taux d’intérêt, une demande intérieure plus modérée. Elle atteindrait +6,3 % en 2019 selon Reuters, un plus bas en 29 ans.

Loading...

Loading...


En relation

Produits laitiers
Chine : bond des achats de produits laitiers de 37 % en valeur en 2017

Les achats chinois de produits laitiers ont bondi de 37 % en valeur en 2017 par rapport à 2016,…

Focus produits
La course pour remplir les biberons chinois

La production mondiale de laits infantiles a atteint 2,7 millions de tonnes en 2017.

Produits laitiers
Poudre 0 % : le marché reste lourd, des opérateurs inquiets

Le marché français de la poudre de lait écrémé réussissait péniblement à s’éloigner de son plus…

Produits laitiers
Poudre de lait : l’impossible reprise ?

Pas de miracle sur le marché européen de la poudre de lait écrémé cet été.