Aller au contenu principal

L’OP va pouvoir discuter prix et sécuriser le revenu des planteurs

Franck Sander, président de la Confédération générale des planteurs de betteraves. © CGB

Les Marchés Hebdo : La CGB salue un décret qui va permettre la reconnaissance d’organisations de producteurs (OP) dans la filière betterave sucrière. En quoi cette reconnaissance promet-elle d’améliorer la relation commerciale entre betteravier et sucrier ?

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Autres filières
Trois anciens élus exclus de la coopérative Tereos

Le conseil de surveillance de Tereos, réduit à 15 membres après les récentes démissions ou non…

Dossiers
« L’accord interprofessionnel donne trois ans de visibilité »

Les Marchés Hebdo : Comment se caractérise la nouvelle…

Autres filières
Tereos va pouvoir vérifier la pétition pour une assemblée générale d’urgence

La coopérative sucrière Tereos fait connaître sa satisfaction du fait que l’Association de…

Carnet
Franck Sander

Après onze ans à la présidence de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB),…