Aller au contenu principal

Loi Alimentation : faut-il revoir l’encadrement des promotions ?

Sophie Primas, présidente de la commission des Affaires économiques du Sénat, le 5 juin 2019. © Capture écran / Sénat

Le 5 juin 2019, la commission des Affaires économiques du Sénat a organisé une table ronde pour réaliser une sorte de premier bilan de la loi Alimentation adoptée en octobre 2018. La commission a alors émis de « vives inquiétudes » sur les premiers « effets pervers » de la loi constatés par les professionnels qui ont été auditionnés les uns après les autres depuis janvier 2019.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
#Egalim : Leclerc prêt à des « prix de crise » sur certains produits    

Michel-Edouard Leclerc s'est dit mercredi 13 septembre prêt à accepter la…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Relèvement du SRP : « inefficace, voire néfaste », selon UFC-Que Choisir

La proposition faite le 11 octobre par Emmanuel Macron de relever le seuil de…

Réglementation
États généraux de l’alimentation : quelle contractualisation ?

S’il n’appartient pas au juriste d’apporter son point de vue sur la vision de l’agriculture et…

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
#Egalim : le gouvernement précise la feuille de route pour 2018

« Nous déposerons un projet de loi début 2018. L’idée est de remettre complètement à plat…