Aller au contenu principal

L’excédent agroalimentaire augmente grâce aux produits bruts

En mars 2019, l’excédent des échanges agroalimentaires français a atteint 927 millions d’euros, selon la dernière note de conjoncture d’Agreste. Il augmente de 254 millions d’euros par rapport à mars 2018 du fait de la progression des exportations (+176 millions) conjuguée à la diminution des importations (-77 millions). Le solde des produits agricoles bruts affiche un excédent de 440 millions d’euros et augmente de 295 millions d’euros sur un an. Il bénéfice de la hausse des exportations, principalement de blé tendre mais aussi de la baisse des importations, notamment en oléoprotéagineux.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Autres filières
L’Equateur adhère à l’accord commercial UE-Colombie/Pérou

La commissaire Malmström a signé le 10 novembre le protocole d’adhésion de l’Equateur à l’accord…

Volailles
Importations de volailles : plusieurs pays imposent des restrictions à l’Allemagne

Plusieurs pays ont décidé de placer des restrictions à l’importation à la volaille allemande…

Autres filières
Le solde agroalimentaire français recule encore en septembre

En septembre 2016, l’excédent des échanges agroalimentaires français atteint 485 millions d’…

Aviculture
Volaille : l’Europe confirme son dynamisme à l’export

Volaille : L’Union européenne (UE) continue de tirer son épingle du jeu à l’…