Aller au contenu principal

Les organisations patronales prennent des initiatives

L'Adepale et la Fict trouvent une cohérence à construire une convention collective commune. © Fict

Trois organisations de l’agroalimentaire s’allient pour mettre des dispositifs d’épargne et d’intéressement à la portée des PME : la Fict (industries charcutières, traiteurs et transformatrices de viandes), l’Adepale (produits élaborés) et l’Alliance 7 (épicerie et nutrition spécialisée) et les industries diverses associées. Ces dispositifs sont : un régime de participation ; un accord-type d’intéressement ; un plan d’épargne interentreprises et un plan d’épargne retraite collectif (Perco).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
Un accord de rattrapage des heures chez Labeyrie

Dans l’atelier de transformation de foies gras Labeyrie à Came (Pyrénées-Atlantiques), a été…

Dossiers
La relation contractuelle en question

La relation entre un fabricant de sucre et ses fournisseurs en betteraves est cadrée par l’…

Dossiers
Des fibres dans les arcanes communautaires

Roquette Frères a mis trois ans à obtenir la reconnaissance européenne d’une allégation santé (…

Volailles
« Il va manquer beaucoup de foies gras »

Les Marchés Hebdo : L’élevage de canards à foie gras a…