Aller au contenu principal

Les nanoparticules de dioxyde de titane bientôt bannies en France   

Le gouvernement va demander la suspension « avant la fin de l'année » de l'utilisation du dioxyde de titane sous forme de nanoparticules dans les produits alimentaires, a annoncé ce jour la secrétaire d'Etat Brune Poirson au Parisien. En France, cet additif alimentaire, le E171, est notamment utilisé dans la production de confiseries, de desserts et crèmes glacés, de produits de boulangerie et pâtisserie, de biscuits, de gâteaux, de tablettes de chocolat, de desserts réfrigérés, etc. La secrétaire d'Etat auprès de Nicolas Hulot, en déplacement dans le Nord, doit annoncer officiellement cette décision dans l'après-midi lors d'une visite à l'usine de confiserie Verquin à Tourcoing. Cette entreprise, qui produit les bonbons Têtes brûlées, a retiré de ses recettes le dioxyde de titane.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Bruno Le Maire se refuse à interdire l’E171 dans l’immédiat

Malgré la demande d’une vingtaine d’associations fin décembre dans Le Monde, Bruno Le…

Les acteurs de l'agroalimentaire
E171 : Bruno Le Maire demande à l’Anses d’accélérer ses travaux

Sous la pression de plusieurs associations de consommateurs et ONG, Bruno Le Maire a demandé…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Dioxyde de titane : l’Anses réitère ses recommandations

Bruno Le Maire devrait interdire l’additif alimentaire E171 « dans la semaine », selon Le …