Aller au contenu principal

Porc : Les jours fériés n’ont pas bouleversé le marché

© Les Marchés

Les semaines de quatre jours n’ont pas trop pénalisé le marché français du porc cette année, contrairement à d’autres années. En effet, mi-mai, les retards d’enlèvements étaient jugés absorbés et le marché se montrait assez dynamique comme l’illustre la hausse de 5,5 ct/kg du cours du porc 56 TMP à Plérin sur les quinze premiers jours de mai (contre +0,3 ct sur la même période de 2018). Seul le soleil n’est pas de la partie puisque le climat, pas encore très estival, n’incite pas à la consommation des grillades. Les ventes à l’exportation restent régulières, sur des bases de prix assez stables, selon les opérateurs.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Viande de porc : rebond des exportations européennes

Découpe : En cumul sur les deux premiers mois de l’année, les exportations…

Viandes
Porcelet : nouvelle dégradation des marges

Porcelet : L’année 2018 s’est achevée sur une stabilité du prix de l’aliment…

Viandes
Retour à l’équilibre confirmé pour les cours nord européens

Porc : Le marché européen du porc charcutier confirme son retour à l’équilibre…

Viandes
Porc : exportations toniques en volume comme en valeur

Découpe : L’Union européenne a exporté 652 769 t de viande de porc en cumul sur…