Aller au contenu principal

Les IAA sont appelées à s’internationaliser

« L’internationalisation est un vrai challenge collectif, mais on n’a pas encore forcément trouvé toutes les solutions », déclarait Catherine Chapalain, directrice de l’Ania, à l’occasion de l’Agro Export Day 2017, organisé par Business France le 26 octobre dernier. Si certaines filières sortent du lot, à l’instar de celles des produits laitiers, des vins et spiritueux ou encore des métiers du grain, beaucoup d’entreprises agroalimentaires françaises sont encore peu présentes à l’export, voire pas du tout.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Performance économique et internationalisation vont de pair

À l’occasion du colloque AgroFinance, organisé par nos confrères d’Agra…

Produits laitiers
Les Maîtres laitiers veulent rebondir après l’échec avec Synutra

Lâchée par son client chinois Synutra, la coopérative normande présente des résultats financiers…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Ces entreprises qui osent l’aventure internationale

À l’occasion du Sial 2016, l’Ania a tenu à souligner les réussites…

Dossiers
Les coopératives françaises sur le devant de la scène internationale

L’exportation, l’implantation et les partenariats à l’étranger s'affirment…