Aller au contenu principal

Les huiles d’insectes à la conquête de l’alimentation animale

L'utilisation d'huiles d'insectes semble compatible pour les sondés avec des modes de productions bios (71%) ou label Rouge (63%). © Y. B.

La réglementation européenne autorise les huiles d’insectes dans les aliments pour les monogastriques, comme elle y autorise les graisses animales issues des sous-produits animaux classés en catégorie C3. Mais les réticences perdurent. Les formulateurs des entreprises de nutrition animale françaises restent clairement réticents à les utiliser, le poids de l’ESB restant vif dans les mémoires quasiment un quart de siècle après la première crise, et les cahiers des charges verrouillent l’affichage d’une alimentation « 100 % végétale et minérale ».

Nos tests sont très positifs

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Baisse chronique de la production

Alors que les ventes de lapin sont jugées décevantes par les opérateurs, la…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Cinq grands groupes réclament la mise en place de profils nutritionnels

Nestlé, Unilever, Pepsico, Danone, The Coca-Cola Company, le Beuc (organisation européenne des…

Les acteurs de l'agroalimentaire
« Une barre chocolatée peut alléguer, c’est scandaleux »

Les Marchés Hebdo : Comme membre du Beuc, vous soutenez la lettre envoyée…

Réglementation
L’Europe dit oui aux farines d’insectes pour l’aquaculture

L’aquaculture européenne peut, depuis le 1er juillet dernier, incorporer des farines…