Aller au contenu principal

Les éleveurs plein air « pénalisés » par les mesures contre la PPA

Les mesures préventives de biosécurité visant à éviter la propagation en France de la peste porcine africaine (PPA) pénalisent les éleveurs, selon la Confédération paysanne de l’Hérault. Les mesures mises en œuvre par l’administration pour que la France reste indemne « ne protègent que l’élevage industriel et menacent l’élevage plein air que toute la société appelle de ses vœux », affirme Émilie Dequiedt, porte-parole de la confédération. « On ne prend pas les mesures adaptées qui seraient de surveiller les transports d’animaux, décontaminer les camions […] et mieux gérer les populations de sangliers », ajoute-t-elle. « Ces mesures visent à maintenir à bout de bras un système industriel à bout de souffle.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Volailles
H5N8 : 2 organisations agricoles portent plainte contre X

La Chambre d’agriculture et la Coordination rurale du Lot-et-Garonne ont déposé plainte contre X…

Viandes
Un crédit international pour la défense sanitaire du bétail au Brésil

Le ministère brésilien de l’Agriculture, l’Elevage et Alimentation négocie avec le ministère de…

Viandes
Peste porcine africaine : la coordination pan-européenne porte ses fruits

L’Union européenne enraye bien la propagation sur son territoire de la peste porcine africaine,…

Volailles
H5N8 : le Modef appelle l’État à accompagner les producteurs palmipèdes

Le Mouvement de défense des exploitants familiaux (Modef) a appelé hier dans un communiqué l’…