Aller au contenu principal

Les éleveurs laitiers gardent un pouvoir de négociation limité

© DR

A l’occasion du conseil spécialisé pour les filières laitières de FranceAgriMer du 27 juin dernier, le Réseau Mixte Technologique ruminants a dressé un bilan des contrats laitiers à la fin 2016, après une enquête réalisée auprès de 29 entreprises représentant 84% de la collecte nationale. S’agissant du contenu des contrats en matière de prix et de gestion des volumes, l’étude révèle que la constitution d’organisations de producteurs n’a pas encore porté ses fruits. Et l’analyse comparée des clauses contractuelles (volume et prix du lait) met en lumière des contrastes croissants selon les laiteries dans leur logique d’approvisionnement et de valorisation du lait collecté.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Produits laitiers
La coopération laitière va revaloriser le prix du lait

La Fédération nationale des producteurs de lait indique que « la coopération s’est dite…

Focus produits
Quatre scénarios pour la filière laitière

Selon une étude prospective de FranceAgriMer et de son conseil spécialisé lait, quatre scénarios…

Produits laitiers
Lait : déjà à l’aube d’un retournement de conjoncture ?

Si les prix du beurre restent élevés et que le marché du fromage affiche toujours son dynamisme…

Produits laitiers
Négociations commerciales : la Fnpl demande le respect de la loi

« Transformateurs et distributeurs doivent respecter la loi et donc afficher des objectifs…