Aller au contenu principal

L’enjeu des relations entre distributeurs et PME

Avec plus d’un mois d’avance par rapport à l’an dernier, le premier comité de suivi des relations commerciales pour les négociations 2020 sera réuni à l’initiative de Didier Guillaume et Agnès Pannier-Runacher le 10 décembre 2019 rue de Varenne. Et le ton du gouvernement devrait être ferme vis-à-vis de la grande distribution. Invité le 17 novembre de l’émission Le Grand Jury de RTL-Le Figaro-LCI, Didier Guillaume avait menacé d’une nouvelle loi, plus contraignante que la première, si les négociations annuelles ne se traduisaient pas par une amélioration du revenu des agriculteurs. « Les députés de la majorité sont en train d’écrire un nouveau texte de loi. Si vous ne jouez pas le jeu, on fera une loi coercitive », avait-il prévenu.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
Comment et pourquoi valoriser sa responsabilité sociétale

De plus en plus demandée par la grande distribution, par les consommateurs ou par les pouvoirs…

Dossiers
Comment préparer au mieux les négociations 2018-2019

Les négociations commerciales, cela se prépare, même lorsque l’on est une PME et que l’on ne…

Dossiers
SRP et promotions : le point sur les nouvelles règles

C’est non sans une certaine fébrilité que le gouvernement a examiné le 12 décembre, en plein…

Dossiers
La théorie du ruissellement à l’épreuve des faits

Le 1er février 2019 s’est mis en place une des mesures phare du projet de loi…