Aller au contenu principal

L’encadrement à 25 % en volume inquiète

Les volailles label sont aujourd'hui vendues à 40% en promotion selon la CFA. © DR

Si producteurs et distributeurs se disent plutôt satisfaits de l’encadrement des promotions à 34 % en valeur, l’encadrement en volume suscite des réactions diverses suivant les filières. À compter du 1er mars 2019 (et dans tous les contrats en négociation depuis le 1er décembre), les avantages promotionnels accordés au consommateur pour un produit donné ne devront pas représenter, avant déduction desdits avantages, plus de 25 % : du CA prévisionnel fixé par la convention pour les marques nationales, du volume prévisionnel pour les MDD et des engagements de volume pour les produits agricoles périssables. « L’encadrement des promotions en valeur et en volume va permettre de limiter la perte de profit pour l’ensemble de la filière laitière.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Volailles
Aviculture : dynamique engagée sur les indicateurs 

Après la volaille de chair, d’autres filières avicoles, celles des œufs, du lapin et du foie…

Réglementation
OP dans le secteur laitier : un bilan mitigé ?

Le conseil spécialisé « filières laitières » de FranceAgriMer s’est penché le 27 juin dernier…

Produits laitiers
Lait : contrats étendus à 7 ans pour les productions de moins de 5 ans

Le décret n°2017-1282 du 9 août est paru discrètement le 13 août.

Dossiers
"Nous allons travailler les indicateurs pour prendre en compte l'énergie"

Les Marchés Hebdo : Vous présidez l’interprofession de…