Aller au contenu principal

Le snacking gagne encore des points en France

© grinchh - stock.adobe.com

Dans des établissements de restauration rapide, chaînés ou indépendants, dans les boulangeries, dans les grandes surfaces… En France, le snacking est partout. La restauration rapide, acteur historique ayant popularisé la tendance, a plus que doublé son chiffre d’affaires en 10 ans, pour atteindre, en 2018, 19 milliards d’euros (contre 7,3 milliards en 2007), d'après le cabinet CHD Expert. Le nombre de restaurants en restauration rapide a lui aussi considérablement augmenté, passant de 24 000 unités en 2007 à 41 000 aujourd’hui, chacun réalisant un chiffre d’affaires annuel moyen de 463 000 euros, contre 300 000 euros il y a 10 ans.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
L’insolente bonne santé du snacking

Le dynamisme du marché du snacking ne se dément pas, que ce soit en…

Dossiers
Ciel dégagé pour le traiteur frais, mais la vigilance reste de mise

Avec un chiffre d’affaires de près de 7,6 milliards d’euros à fin mai 2017 et une croissance de…

Dossiers
La montée en gamme du snacking attise les convoitises

Un repas sur cinq est consommé hors domicile.

Dossiers
[Sial] De nouvelles origines cherchent à séduire la France

L’agroalimentaire sud-coréen était représenté au Sial 2018 par 96 entreprises, soit deux fois…