Aller au contenu principal

Le médiateur rappelle les laiteries à l’ordre

Le médiateur des relations commerciales agricoles met en garde les laiteries contre les menaces d'interruption de collecte. © Idele

La loi Alimentation a introduit le principe de contrat inversé, le producteur ou son organisation de producteurs devant être à l’initiative de proposer le contrat écrit qui régira ses relations envers ses clients. Mesure touchant directement le secteur laitier, pour qui les contrats sont obligatoires, et qui devait se mettre en conformité au 1er avril 2019. Le 19 mars, la Confédération paysanne affirmait dans un communiqué alarmiste que « des acheteurs industriels comme Lactalis ou Danone [profitaient] scandaleusement de l’évolution de ce cadre réglementaire pour fragiliser davantage encore les producteurs isolés et s’attaquer à la défense collective des intérêts des éleveurs ».

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Produits laitiers
« Les producteurs de lait n’ont pas vu grand-chose de concret des EGA ! », selon la FNPL

« Les annonces de prix du lait payé aux producteurs pour le mois d’avril ne sont pas à la…

Produits laitiers
Fin des quotas laitiers : adoption d’une proposition de résolution européenne

Mercredi 2 novembre matin, la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale a…

Réglementation
Agir en justice avec pertinence : une nécessité

Un contentieux dans le cadre de la propriété intellectuelle se traite par une…

Produits laitiers
Nouvelle réglementation pour le « lait à l’école »

Les représentants du Ministère de l’agriculture et de l’agroalimentaire ont présenté aux membres…