Aller au contenu principal

Le Gouessant résiste malgré la crise de l’élevage

La plongée dans la crise des filières porcines et laitières en 2016 en France a fait reculer Le Gouessant (Lamballe, Côtes d’Armor), spécialisée dans la nutrition animale. La coopérative qui emploie 715 collaborateurs a fabriqué 828 000 tonnes d’aliments, soit 3 % de moins qu’en 2015 et son chiffre d’affaires a chuté à 521 millions d’euros (565 millions en 2015). L’exercice a heureusement été marqué par les bonnes performances des aliments bio (+ 14 %), de la bonne tenue des aliments aquacoles, de la conjoncture favoroble de la production d’œufs en fin d’exercice, de la montée en puissance de ses produits transformés (pommes de terre, œufs, produits de charcuterie, etc.) fabriqués par des tiers et vendus sous sa marque « Terres de Breizh » (300 magasin approvisionnés), etc.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire, Alimentation animale-céréales, Bio
En progression, Le Gouessant se renforce sur l’alimentaire 

Grand spécialiste de la nutrition animale, le groupe coopératif Le Gouessant a vu son chiffre d’…

Les acteurs de l'agroalimentaire
La coopérative Arterris poursuit sa mue en groupe agroalimentaire

« Construire un nouveau modèle économique, adossé à la demande des consommateurs. » En…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Pour financer la transition écologique, d’Aucy s’engage avec Miimosa

A l’occasion du salon de l’agriculture, le groupe coopératif d’Aucy annonce un partenariat avec…

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
La coopérative Le Gouessant se renforce dans le bio

Spécialisée en nutrition animale, la coopérative Le Gouessant, située à Lamballe (22), a clos l’…