Aller au contenu principal

Le e-commerce n’a pas fini de changer la donne

En 2018, le chiffre d'affaires réalisé en drive a progressé de 7,5% selon Nielsen. © DR

L’Ania, en collaboration avec FranceAgriMer, a organisé le 18 juillet un atelier sur la consommation et le commerce en ligne (e-commerce). Les enjeux sont vastes pour les industries agroalimentaires, en matière de positionnement, de merchandising et de marketing. Le e-commerce représente environ 9 % des ventes au détail, mais seulement 6 à 7 % pour les produits alimentaires et 2 à 3 % pour les produits frais, selon Bertrand Oudin de Blezat Consulting.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Le système de traçabilté par Blockchain à l’essai aux Etats-Unis

La blockchain « technologie de stockage et de transmission d’informations,…

Dossiers
Gestion du transport : contraintes et perspectives

L’Association des utilisateurs de transport de fret (AUTF) et BP2R, bureau de conseil et d’audit…

Épicerie
Nestlé et Carrefour appliquent la blockchain sur la purée mousline

Nestlé et Carrefour annoncent ce jour la mise en application de la technologie Blockchain sur la…

Autres filières
Socamaine 4 entre en phase de test

Le nouveau bâtiment de Socamaine, la plateforme logistique des magasins E.Leclerc en Sarthe, se…