Aller au contenu principal

Le Brexit trouble le marché de l’agneau britannique

Au mois d’août, le nombre d’agneaux abattus en Grande-Bretagne était inférieur de 1 % à celui de l’an dernier même date, selon AHDB. Mais la hausse des poids carcasse, comparés à une année 2018 marquée par la sécheresse et le manque de fourrage, a permis à la production de viande de progresser de 1,1 % à 29 000 tonnes. Dans les semaines à venir, les experts britanniques estiment que les abattages vont rester soutenus, certains éleveurs décidant de limiter leurs stocks avant un possible Brexit sans accord. D’autant plus que les importateurs européens semblent aborder le 31 octobre avec les mêmes précautions qu’à l’approche de la date initiale du Brexit, le 29 mars 2019, et qu’ils cherchent à constituer des stocks de viande congelée.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Jeunes bovins : cheptel stable en Allemagne

Bovins : Le marché du jeune bovin est calme en Allemagne, comme souvent à cette…

Viandes
Ovins : l’UE importe moins et exporte davantage

Ovins : La croissance de la demande mondiale, tandis que la consommation…

Viandes
Broutard : la France reste tournée vers l’Italie

Broutards : En 2017, les exportations françaises de bovins maigres de plus de…

Viandes
Agneau : le Royaume-Uni exportateur net en mars

Le Royaume-Uni était exportateur net de viande ovine en mars, ce qui n’est pas habituel à cette…