Aller au contenu principal

Labeyrie Fine Foods veut devenir « champion du monde »

Frédérick Bouisset, ex-président du directoire de Fleury Michon puis président de Lactalis American Group, a été appelé par le fonds PAI à la tête de Labeyrie Fine Foods (LFF) il y a plus d’un an pour réorganiser le groupe et le porter davantage sur le marché international, avant une éventuelle mise en Bourse. Il a expliqué le 14 septembre à la presse le travail déjà effectué et sa feuille de route. « Depuis 1972, Labeyrie fait du foie gras et du saumon fumé. On veut devenir champion du monde sur ces deux piliers », a résumé celui qui a commencé l’aventure en allant rencontrer Robert Labeyrie, 95 ans, et créateur du groupe.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Charcuterie-Traiteur
Bell acquiert 100% d’Hilcona et investit dans le Convenience

Le groupe suisse Bell Food Group (3,4 milliards de CHF) annonce ce jour être devenu le…

Autres filières
Le groupe Tipiak affiche la résilience de sa marque

Dans un contexte économique 2016 marqué de nouveau par une déflation des prix de vente aux…

Fruits et légumes
Bonduelle mise sur le frais et élargit son portefeuille aux fruits

Le groupe Bonduelle poursuit sa transformation vers les marchés du frais, grâce à l’acquisition…

Charcuterie-Traiteur, Bio
Saint Jean s’affirme en ambassadeur de la pâte fraîche à la française

En 2017, le pastier drômois Saint Jean a connu une croissance de 10 % de son chiffre d’affaires…