Aller au contenu principal

[Infographie] La France garde les menus les plus complexes

Les habitudes de consommation évoluent dans la plupart des pays et une étude de Kantar Worldpanel révèle que la tendance à la simplification des repas est presque universelle. Ainsi le nombre de plats proposé au déjeuner et au dîner recule. Une tendance qui s’observe aussi en France, en Espagne et en Chine continentale, les trois pays qui proposent les repas les plus structurés. C’est le dessert qui patit le plus de ces nouvelles habitudes. En France, en Espagne et au Royaume-Uni, il y a eu 66 millions de desserts consommés en moins entre 2014 et 2018 (-8 %). Les consommateurs abandonnent le dessert au profit du snacking plus tard dans la journée. La viande reste la principale source de protéine dans tous les marchés. Elle est présente dans 50 % des repas au Brésil, 44 % en France, 40 % en Chine. Le Royaume-Uni se distingue par son flexitarisme avec seulement 28 % des repas qui comprennent de la viande. Néanmoins la consommation recule. Le nombre de repas comprenant de la viande a reculé de 4 % en France entre 2014 et 2018 (4,3 fois par semaine), et de 8 % en Espagne (6,3 fois par semaine).

Par ailleurs, 81 % des repas demeurent cuisinés maison, mais les plats préparés gagnent du terrain dans tous les pays. En France, la part est de 83,9 % (- 2 %/2014). 

Loading...

Loading...


En relation

Viandes
L’Allemagne prend goût à la viande bovine

Bovins : Depuis l’an dernier, l’Allemagne est importatrice nette de viande…

Viandes
Bovins : hausse des exportations irlandaises  

Bovins : A 633 000 tonnes la production irlandaise de viande bovine a progressé…

Viandes
La baisse des achats des ménages se poursuit

Ovins : Les relevés Kantar-Worldpanel ne sont pas de nature à rassurer la…

Viandes
Le parlement européen a approuvé le Ceta

Le Parlement européen s'est prononcé mercredi en faveur du Ceta, l’accord de libre-échange entre…