Aller au contenu principal

La France « en avance » sur l’abandon des cages en aviculture

« On est en avance » : l’interprofession de l’œuf (CNPO) a assuré ce mardi, lors d’une conférence de presse sur l’évolution de la filière, qu’elle aurait atteint en 2021, avec un an d’avance, son objectif d’avoir 50 % des poules issues d’élevages alternatifs à la production en cage. La part des élevages français alternatifs était de 19 % en 2008, et a ainsi doublé en 10 ans pour s’établir à 42 % en 2018, assure le CNPO. Lors des cinq dernières années, la production en cages aménagées a reculé de 3,7 %. « 2022 n’est pas une finalité, nous allons poursuivre car la demande est là », surenchérit Philippe Juven, président du CNPO. « 85 % des Français sont prêts à payer plus pour avoir un œuf alternatif », selon Loïc Coulombel, vice-président du CNPO.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Volailles
Hausse attendue de la production d’œufs

Au cours des neuf premiers mois de 2016, la production totale d’œufs de consommation calculée…

Volailles
Hausse de la production d’œufs annoncée

Au cours des neuf premiers mois de 2016, la production totale d’œufs de consommation calculée…

Aviculture
Corée : des œufs de toute urgence

La grippe aviaire en Corée du Sud se traduit aujourd’hui par une pénurie d’…

Volailles
La production d’œufs annoncée en hausse de 4%

Au cours des neuf premiers mois de 2016, la production totale d’œufs de consommation calculée…