Aller au contenu principal

La fin de l’élevage de poules pondeuses en cage est programmée

Le projet de loi Egalim vient d’être adopté. Pour la filière œuf française, cela signifie que « la mise en production de tout bâtiment nouveau ou réaménagé de poules pondeuses élevées en cage est interdite ». Pour Philippe Juven, président du Comité national pour la promotion de l’œuf (CNPO), « c’est un compromis », l’amendement pour une interdiction de vendre aux consommateurs des œufs de poules élevées en cage à compter du 1er janvier 2022, n’a pas été maintenu, mais il y a un arrêt programmé de la cage. « Le parc de bâtiment est assez récent, on peut encore produire plusieurs années », nuance-t-il, regrettant toutefois de ne pas avoir été entendu.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Poulet : recul des mises en place en 2016

Volaille : Selon Agreste, 754,79 millions de poulets ont été abattus l’an…

Aviculture
Poulet : moins d’offres, moins de demande

Volaille : La consommation française de viande et préparations de poulet peine…

Aviculture
Œufs : un lendemain de Pâques sans surprise

Œufs : C’est un lendemain de week-end de Pâques sans surprise qu’ont vécu les…

Aviculture
Œufs : des prix toujours élevés

Le prix moyen communautaire des œufs s’installait à 120,94 €/100 kg début juin, soit seulement 1…