Aller au contenu principal

La dinde entre en campagne

En juin, le comité interprofessionnel de la dinde française (Cidef) va mettre la dinde à l’honneur. Objectif : redynamiser les ventes et la consommation. Au premier trimestre, les achats de découpes de dinde par les ménages ont en effet reculé de 4,8 % par rapport à l’an dernier. Le Cidef constate que la dinde est en concurrence à la fois avec le porc et les autres volailles, que la viande de dinde est peu valorisée que ce soit le packaging ou les produits et que le consommateur n’en connaît pas les qualités (organoleptiques et nutritionnelles). Pour remédier à cette situation, l’interprofession va positionner la dinde comme aliment « healthy ».

À noter, au premier trimestre, les abattages de dinde ont reculé de 9,7 % par rapport à la même période de 2018, selon le Cidef. Les stocks de viande ont reculé de 19,1 % sur la période. Les poids moyens restaient au-dessus de leur niveau de l’an dernier (+1,4 %). Enfin les mises en place globales s’élèvent à 752 061 têtes par semaine. En mars, elles sont 4,3 % sous leur niveau de l’an dernier.


En relation

Aviculture
Poulet : moins d’offres, moins de demande

Volaille : La consommation française de viande et préparations de poulet peine…

Aviculture
Baisse chronique de la production

Alors que les ventes de lapin sont jugées décevantes par les opérateurs, la…

Volailles
La filière foie gras résiste pour redémarrer à la mi-mai

Au 9 mars, le bilan dressé par le Cifog compte 3,7 millions de canards…

Focus produits
Volaille : bonne dynamique à prévoir d’ici 2030

Depuis 15 ans, la production mondiale de viandes de volaille progresse de 3…