Aller au contenu principal

La coopération agricole se reconnaît dans la société à mission

Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture, au congrès de Coop de France le 19 décembre 2018. © DR

Le chapitre III, intitulé Des entreprises plus justes, du projet de plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (Pacte), interpelle le monde de la coopération agricole et alimentaire. Ce chapitre du projet de loi propose à toute société de se doter d’une « raison d’être » et de devenir une « société à mission » en inscrivant dans ses statuts la poursuite d’objectifs sociaux et environnementaux. Coop de France avait invité à son congrès, le 19 décembre, deux instigateurs de cette évolution statutaire : la députée Coralie Dubost (LREM de l’Hérault), rapporteur de la commission d’examen du projet de loi Pacte sur ce chapitre III, et l’avocat Errol Cohen, membre de la chaire de l’école des Mines Théorie de l’entreprise et du collège des Bernardins.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Produits laitiers
Les Maîtres laitiers veulent rebondir après l’échec avec Synutra

Lâchée par son client chinois Synutra, la coopérative normande présente des résultats financiers…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Quels moyens pour remédier au « coopérative bashing »

Lors du colloque du jeudi 25 octobre organisé par le Haut Conseil de la coopération agricole (…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Performance économique et internationalisation vont de pair

À l’occasion du colloque AgroFinance, organisé par nos confrères d’Agra…

Viandes
Arterris reprend avec L’Agneau Soleil Dufour Sisteron et les activités d’Ovimpex

La coopérative occitane se dote d’un ensemble commercial et industriel de…