Aller au contenu principal

La Conf’ dénonce une norme sur l'achat d'abricots en circuit court

La vente directe d'abricots du producteur au consommateur va se compliquer, du fait d'une norme trop coûteuse pour être appliquée par les paysans, dénonce la Confédération paysanne, pointant du doigt Interfel, l'interprofession des fruits et légumes frais. Alors que la saison de l'abricot est sur le point de débuter dans les campagnes françaises, Interfel a voté le 14 mai après-midi une norme qui impose à la vente directe d'abricots « les règles de calibrage et d'emballage actuellement en vigueur pour les détaillants », affirme la Confédération Paysanne. Cette norme suppose pour les paysans « de s'équiper en matériel de calibrage coûteux et de sceller tous les abricots à confiture dans des emballages fermés », dénonce le syndicat agricole dans un communiqué.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Réglementation
La Commission européenne à la traîne pour le végane

Les autorités allemandes ont été les premières à avoir adopté une définition…

Fruits et légumes
Fruits et légumes : Bruxelles simplifie les règles des OP

Concluant un processus de réexamen de deux ans, la Commission européenne a adopté le 13 mars un…

Fruits et légumes
Entente :  OP et AOP endives « coupables »

Selon l’avocat général de la Cour de justice de l’Union européenne, les organisations de…

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
Bio importé : UGPBAN et Felcoop lancent une pétition

L'Union des groupements de producteurs de bananes (UGPban) et la Fédération française de la…