Aller au contenu principal

La Chine devrait augmenter ses importations en 2019

© Marion Le Duc

La consommation moyenne de produits laitiers en Chine est de 16,5 kg/personne/an en zone urbaine mais de 6,6 kg en zone rurale. Avec l’urbanisation, la demande devrait encore progresser en Chine en 2019, selon l’USDA. Or la production locale devrait reculer de 1 %, du fait du recul du cheptel mais aussi sous l’effet de la hausse des coûts de l’alimentation du bétail liée à la guerre commerciale, ainsi qu’à cause de nouvelles normes environnementales.

L’USDA estime par conséquent que les importations chinoises vont progresser. Or si les tensions avec les États-Unis persistent, l’Union européenne pourrait en tirer parti. Les importations de lait UHT et yaourts pourraient bondir de 13 % à 850 000 t, tirées notamment par les yaourts, dont l’Allemagne détient 68 % de parts de marché. Les importations de poudre de lait entier pourraient bondir de 15 % et celles de poudre de lait écrémé de 11 % à 305 000 t.


En relation

Produits laitiers
Poudre maigre : reprise du commerce mondial en 2017

L’Union européenne a exporté près de 339 000 t de poudre de lait écrémé sur…

Produits laitiers
Les grandes tendances se confirment

En France comme dans le reste du monde, les grandes tendances se confirment : fermeté pour la…

Produits laitiers
Guerre des prix en poudres, fermeté en matières grasses

Le marché des produits laitiers demeure très contrasté selon les produits considérés.

Produits laitiers
Les achats de la Chine reprennent des couleurs

Morosité en poudres — dont les prix continuent de se tasser et pourraient de nouveau atteindre…