Aller au contenu principal

La banane de Guadeloupe & Martinique cible les enfants

Philippe Ruelle, directeur général de l'UGPBAN, a défendu le standard européen au Sia. © S. C.

Après avoir lancé l’an dernier la banane équitable de petits producteurs, l’Union des groupements de producteurs de bananes de Guadeloupe et Martinique (UGPBAN) décline à nouveau sa banane prémium avec un format qui devrait attirer l’attention des enfants. Il s’agit d’une banane de petit format, pesant autour de 135 grammes. Comme sa mère de taille standard, celle-ci se vend par poignées de 3, 4, 5 ou 6 doigts, reliées entre elles par un ruban adhésif bleu, blanc, rouge indiquant leur nombre. « Nous avons besoin de bloquer la place dans le rayon, de ne pas être substituables », explique Philippe Ruelle, directeur général de l’UGPBAN et de sa filiale de commercialisation Fruidor.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Produits de la mer
UE : accord sur la pêche en Atlantique et mer du Nord

Les 28 Etats membres de l'UE se sont accordés ce matin sur les quotas de…

Produits de la mer
La Belgique a épuisé son quota de raie

Les navires battant pavillon de la Belgique ont dû arrêter de pêcher de la…

Fruits et légumes
Interfel signe une déclaration d’intention avec ses homologues hongrois, espagnols et italiens

Le mercredi 24 octobre au salon madrilène Fruit Attraction, Interfel et ses homologues hongrois…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Euro Pool ouvre une liaison ferroviaire entre l’Espagne et les Pays-Bas

CoolRail est le nom de la nouvelle liaison ferroviaire pour les produits frais rejoignant…