Aller au contenu principal

Viande de porc : la Chine perd l’appétit

© V.P.

Découpe : Selon le bureau Inaporc en Chine, relayé par le Marché du porc breton (MPB), la consommation de viande de porc en Chine aurait diminué de 1 % l’an dernier, ce qui représente une baisse de l’ordre de 559 000 tonnes. Avec 56,13 millions de tonnes, soit 62,4 % du volume des produits carnés consommés, le porc n’en reste pas moins la viande la plus plébiscitée. Ce repli est en mesure de se poursuivre cette année, selon les estimations de la Rabobank.

Porcelet : La hausse des coûts de l’aliment se poursuit pour les éleveurs français, sous l’impulsion de la hausse des cours des matières premières fin 2018. Le prix de l’aliment industriel pour porc à l’engrais, publié par l’Ifip, s’est installé en février à 251 €/t, en hausse de 2 € en un mois (+0,8 %) et de 10,1 % en un an.

Le prix du porc ayant rebondi, la dégradation des marges a été quelque peu freinée mais n’en est pas moins restée d’actualité. Pour l’Ifip, la marge brute pour les naisseurs-engraisseurs a cédé 1,4 % pour s’installer à 888 €/truie/an. Même tendance pour les post-sevreurs engraisseurs dont la marge a reculé de 1 € à 12 €/porcelet entré.


En relation

Viandes
Viande de porc : reprise des exportations américaines

Découpe : Selon l’association américaine des exportateurs de viande, les États-…

Viandes
Porc : de bons résultats en Asie, mais repli vers l’UE

Découpe : Sur les onze premiers mois de 2016, la France a exporté 538 563 …

Viandes
Moins de porc français en Europe, plus à l’international

Découpe : L’année 2016 a été synonyme de hausse marquée des exportations…

Viandes
Découpe : une activité export toujours soutenue

Découpe : L’export reste porteur aux dires de la filière, surtout pour les…