Aller au contenu principal

Viande avariée du Brésil : l’UE veut des garanties

La Commission européenne a demandé aux autorités brésiliennes de s'assurer que les entreprises impliquées dans un scandale de viande avariée au Brésil n'exportent plus vers l'UE, a indiqué lundi un porte-parole. « Nous avons demandé au Brésil de retirer immédiatement tous les établissements impliqués dans la fraude de la liste » des sociétés approuvées par l'UE pour l'exportation, a déclaré Enrico Brivio. Le Brésil est ainsi exhorté à suspendre la certification de ces entreprises, en attendant qu'elles soient définitivement retirées de la liste, a-t-il expliqué.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Réglementation
Scandale de la viande brésilienne sur fond d’accord Mercosur

La réaction de la Commission européenne face au scandale de la viande avariée…

Viandes
FCO : la zone réglementée s’agrandit

Suite à l’apparition d’un nouveau foyer de fièvre catarrhale ovine (FCO) en Loire-Atlantique…

Viandes
Le parlement européen a approuvé le Ceta

Le Parlement européen s'est prononcé mercredi en faveur du Ceta, l’accord de libre-échange entre…

Viandes
Viande avariée du Brésil : Hong Kong et le Japon se ferment aussi

La liste des pays ayant fermé leurs portes à la viande du Brésil, secoué par un scandale de…