Aller au contenu principal

Soufflet : cap à l’étranger et valorisation en France

« Si l’exercice s’est révélé plus difficile que prévu, il ne remet pas en cause nos fondamentaux, ni le cap fixé pour assurer la pérennité du groupe », écrit Michel Soufflet, président du conseil de surveillance dans le rapport d’activité 2017-2018. Et le cap, le premier malteur mondial le met de plus en plus sur les pays étrangers.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Vivescia Industries garde le cap sur l’export

À l’occasion de son assemblée générale le 9 novembre dernier, Vivescia Industries a présenté ses…

Autres filières
Le Sénégal investit dans une rizerie

La Banque africaine de développement (BAD) et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont…

Boulangerie-Pâtisserie
Bridor investit à Boucherville au Québec

Le groupe Bridor continue son expansion en Amérique du Nord.

Autres filières
Axéréal investit dans son activité malterie

Filiale de la coopérative Axéréal, Boortmalt va investir d’une part sur son site d’Anvers, d’…