Aller au contenu principal

Se préparer pour le 30 mars

« Il faut sortir du déni », veut faire entendre à toutes les entreprises Agnès Pannier-Runacher. La secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances s’est exprimée le 25 janvier à Bercy devant les relais d’information que sont les fédérations professionnelles et la presse, sur les actions à entreprendre dans le cas, de plus en plus probable, d’un Brexit sans accord. Elle conseille aux entreprises de « matérialiser tous les points de friction » d’ici au 30 mars, date à laquelle le Royaume-Uni peut devenir un pays tiers sans aucun accord bilatéral en vigueur. Elle a invité les fédérations et entreprises à participer aux réunions régionales organisées par ses services (une vingtaine a eu lieu et une trentaine se tiendra ces prochaines semaines).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Divers
Foodinnov accompagne les IAA à l’exportation

Le service Exportalim figure en bonne place dans la plaquette de présentation éditée par…

Réglementation
Mieux suivre les conséquences de l’accord UE-Canada

L’accord économique et commercial global (Ceta), accord de libre-échange entre l’Union…

Autres filières
Le solde agroalimentaire français recule encore en septembre

En septembre 2016, l’excédent des échanges agroalimentaires français atteint 485 millions d’…