Aller au contenu principal

Viande bio : Se développer sans déstabiliser le marché

Le volume des viandes bios vendu en GMS est de 52 %. © DR

Les disponibilités en viande bio affichent une croissance rapide, à 37 552 tonnes en 2017 selon Interbev, soit 10 % de plus qu’en 2016 et 26 % de plus qu’en 2015. Avec 14 188 tonnes en 2017 et une hausse annuelle de 13 %, les gros bovins allaitants sont les principaux fournisseurs de volumes de viande bio, devant les porcins (11 171 t, +8 %), les gros bovins laitiers (8 234 t, +7 %). Suivent les veaux (2 526 t, +15 %) et les ovins (1 432 t, +12 %).

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Focus produits, Bio
Développer les gammes pour épauler l’amont

Selon un sondage Ifop pour Interbev réalisé en août, près des trois quarts des Français (74 %)…

Focus produits
Du flou dans la consommation de viande

Les dernières données du panel Kantar publiées par FranceAgriMer sur les achats des ménages de…

Viandes, Bio
Viande bio : hausse des volumes abattus de 23% en 2018

Les volumes abattus de viande bio ont atteint 46 238 tonnes en 2018, pour toutes les espèces, en…

Viandes
Produits tripiers : une demande très disparate

En ce mois de novembre, déclaré mois des produits tripiers par la filière française, l’heure est…