Aller au contenu principal

Saint-Louis Sucre détaille son plan de restructuration

Sucrerie d'Eppeville, dans la somme

Saint-Louis Sucre a présenté le 2 avril aux représentants du personnel son plan de restructuration, qui prévoit la fermeture de deux de ses quatre sucreries en France, lors d'un comité social d'entreprise (CSE), à Paris. Ce plan entraîne la suppression de près de 130 postes sur les 723 que compte la filiale de Südzucker. Plus précisément, 74 des 82 postes de la sucrerie de Cagny (Calvados) et 53 des 58 du site de conditionnement de Marseille, seraient donc supprimés. La sucrerie d'Eppeville (Somme) verrait en revanche 46 des 132 salariés du site maintenus, notamment pour le besoin des activités de déshydratation et de stockage, et les 76 autres salariés, affectés à la production, se verraient proposer un reclassement à « poste équivalent », sur le site voisin de Roye.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Saint-Louis Sucre va fermer deux sucreries en 2020

Saint-Louis Sucre, filiale de l’Allemand Südzucker, a annoncé hier en CCE à Paris la fermeture…

Autres filières
Salariés, élus et betteraviers protestent contre la fermeture de Saint-Louis Eppeville

Entre 200 et 300 personnes - salariés, élus et betteraviers - ont manifesté le 1er mars devant…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Le gouvernement va « demander des comptes » à Südzucker

Le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, a jugé « inacceptable » la décision «…

Autres filières
Südzucker veut toujours fermer ses sites français

Didier Guillaume, qui a reçu mercredi les dirigeants du groupe sucrier Südzucker, leur a demandé…