Aller au contenu principal

Protéagineux et bio : le point sur les efforts de Triskalia

Dans son rapport RSE, Triskalia a fait le point sur le développement de protéines végétales locales. En 2018 : 991 ha ont été semées en protéagineux et 2 206 tonnes de protéagineux collectées. La coopérative vise 1 500 ha de féveroles et 300 ha de soja en 2019 et 7 800 tonnes de protéagineux. Le groupe coopératif breton a par ailleurs cultivé 647 ha de légumes bios en 2018 et cible 1 180 ha en 2019.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Alimentation animale-céréales, Bio
Soleil de Loire triture du soja bio français

Depuis mi-septembre, la SAS Soleil de Loire triture du soja bio à Ambillou-Château (49), près de…

Alimentation animale-céréales, Bio
Trois coopératives s’associent pour développer le bio

Trois coopératives de Nouvelle Aquitaine, Sèvre et Belle, Cap Faye et Océalia ont annoncé le 9…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre Comtoise créent Selvah

Accompagnée par Sofiprotéol (groupe Avril), les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et…

Volailles, Bio
L’organisation de producteurs de volailles de Loué reconnue bio

Bien que produisant depuis 1995 des volailles certifiées bios IGP de Loué, la société…