Aller au contenu principal

Produits laitiers : l’UE reste compétitive

Début juillet, la poudre de lait européenne écrémée s’échangeait en moyenne à 2 301 €/t, soit moins que les références américaines (2 305 $) et océaniennes (2 463 $), ce malgré une évolution de la parité €/$ défavorable à l’Union. Une compétitivité qui se traduit dans les échanges puisque sur les quatre premiers mois de l’année, les envois de l’Union ont progressé vers 9 de ses 10 premiers clients. La Chine a notamment acheté 109 % de poudre de lait écrémé de plus que l’an dernier, l’Indonésie, notre second client, a augmenté ses achats de 151 %, selon Bruxelles. L’Algérie se distingue avec des achats en baisse de 39 %. La plus forte progression est à mettre sur le compte des Philippines (+183 %).

En cheddar aussi l’Union est bien plus compétitive que ses concurrents (3 541 $/t contre 3 825 $/t pour la Nouvelle-Zélande). Les envois sont toniques notamment vers nos principaux clients que sont les USA (+7 %) et le Japon (+18 %).


En relation

Produits laitiers
Fromages : début d’année dynamique

L’Union européenne est le premier exportateur mondial de fromage.

Produits laitiers
Le Mexique, futur eldorado pour l’Union européenne ?

La collecte laitière mexicaine progresse mais reste incapable de satisfaire les besoins locaux,…

Produits laitiers
[Infographie] Produits laitiers : commerce mondial effervescent

Le commerce international des produits laitiers a été très actif au mois d’avril, les échanges…

Produits laitiers
Produits laitiers : le Royaume-Uni déficitaire

Le Royaume-Uni est déficitaire tant en matière grasse qu’en protéines laitières, estime AHDB…