Aller au contenu principal

Prison ferme pour deux antispécistes

Le parquet de Lille a requis ce mardi 19 mars dix et six mois de prison ferme à l’encontre de deux activistes antispécistes, poursuivis pour avoir dégradé ou incendiés des boucheries, restaurants ou commerces des Hauts-de-France cet hiver. Il a également requis contre eux huit et neuf mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve pour deux autres prévenues : une femme accusée de complicité dans plusieurs faits reprochés, et une autre soupçonnée d’avoir participé à l’un des faits.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Le procès de l’abattoir de Mauléon à nouveau reporté

Suite à la diffusion d’une vidéo par L214 filmée en caméra cachée, le procès de l’abattoir de…

Viandes
L214 devant le tribunal pour ses images de l’abattoir de Mauléon

L'association militante L214 comparaîtra en octobre devant le tribunal correctionnel de Pau pour…

Viandes
Abattoir d’Houdan : le procès des militants L214 reporté

Le procès à Versailles de deux militants de l'association de défense des animaux L214, qui…

Viandes
Olivier Falorni défendra la vidéosurveillance dans les abattoirs

Le Figaro et France 3 Nouvelle-Aquitaine/Charente-Maritime ont repris le sujet de la…