Aller au contenu principal

Poules de réforme : peu d’évolution  

Le marché des poules de batterie évoluait peu la semaine passée. Certains opérateurs notaient un frémissement du marché intérieur en frais avec une demande automnale qui commençait à venir. En revanche, d’autres estimaient la demande domestique insuffisante pour compenser le marché de l’export complètement déprimé. Les volumes étaient jugés correctes, voir dans quelques cas en recul. Les abattages continuaient au même rythme soutenu. Globalement l’offre suffisait aux besoins du moment, d’où des cours reconduits.

Même tendance en poules de reproduction. Un petit retour de la demande était à noter. 

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
La France exporte moins de poulet mais plus de dinde

Volaille : La France a exporté un peu moins de 370 000 tonnes équivalent…

Aviculture
Poules et coqs : marché régulier

Si les cours des poules de réforme ont joué des montagnes russes en 2015 et …

Aviculture
Fluidité retrouvée pour la dinde française

Volaille : Après de nombreux mois synonymes de retards d’enlèvement, le marché…

Aviculture
Le poulet français toujours malmené à l’export

Volaille : A une demande nationale en demi-teinte s’ajoute, pour le poulet…