Aller au contenu principal

Poulehouse : « une dizaine d’éleveurs d’ici à fin 2019 »

Fabien Sauleman, cofondateur de la start-up Poulehouse. © DR

Les Marchés Hebdo : Quelle hausse des volumes de production entraîne l’arrivée nationale des œufs Poulehouse à Carrefour ?

Fabien Sauleman : Notre offre bio est déjà présente dans tous les magasins bios de France. Les œufs conventionnels sont déjà présents dans les magasins en Île-de-France et se déploient progressivement dans le reste du pays. D’ici à la fin de l’année, nos volumes auront été multipliés par près de 5, pour atteindre entre 80 000 et 100 000 poules. Nous sommes en train de recruter des éleveurs pour parvenir à nos fins, nous atteindrons la dizaine d’ici à la fin de l’année. Nous doublerons l’an prochain.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Volailles
Bien-être : Casino s’engage sur les ovoproduits

Le groupe Casino vient d’annoncer sur twitter que « ses enseignes en France n’utiliserons…

Volailles
Intermarché annonce l’arrêt des œufs 3 en 2025

Intermarché et Netto ont annoncé ce jour l’arrêt progressif de la commercialisation d’œuf de…

Volailles
Paysan Breton étend son territoire à la volaille fermière label Rouge

La marque Paysan Breton fait son entrée sur le rayon volaille, et plus précisément sur le…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Grand Frais s’engage à ne plus vendre d’œufs de poules en cage

« L’entreprise Grand Frais, spécialisée dans les produits frais et l’…