Aller au contenu principal

Poule de réforme : bilan d’un hiver assez calme

Difficile de comparer une année aux précédentes pour les opérateurs de poules de réforme puisqu’elles ont été marquées par des restructurations d’entreprises, la grippe aviaire, la crise du fipronil. On peut néanmoins dire que l’hiver 2018-2019 aura été moins surprenant que les précédents. Si certains abattoirs ont eu des plannings peu remplis, car les réformes ont été limitées dans l’ensemble, il n’y a pas eu de course aux approvisionnements. Dans un contexte d’exportations vers l’Afrique de l’Ouest moins rémunératrices qu’autrefois, ils ont préféré moins abattre plutôt que rogner sur leurs marges déjà limitées. À l’achat, les prix des poules sont ainsi restés stables.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : la hausse des cours se poursuit

Le marché restait tonique vendredi.

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Œufs calibrés : regain de commandes avant le férié

Calibré : Le marché français de l’œuf calibré s’est activé avant le férié du 11…

Aviculture
Baisse marquée du coût de l’aliment depuis janvier

Volaille : Si l’été a été synonyme de bref rebond du coût de l’aliment, l’…