Aller au contenu principal

Porcelet : net redressement des marges brutes

© Dominique Poilvet

Porcelet : Le prix de l’aliment industriel pour porcs à l’engrais a grimpé d’un euro en mars (+0,4 %) pour s’installer à 253 €/t, selon l’Ifip. Il dépasse désormais de 11 % son niveau d’un an plus tôt. Avec l’augmentation des prix du porc, la marge brute des éleveurs s’améliore néanmoins. L’indicateur pour les naisseurs-engraisseurs a repris 37,4 % en mars à 1 329 € par truie par an, un niveau qui ne s’était plus vu depuis fin 2017. Même tendance à la hausse chez les post-sevreurs engraisseurs, dont la marge est passée en un mois de 17 € à 31 € par porcelet entré.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Porcelet : nouvelle baisse de l’indice Ipampa

Porcelet : L’Indice des prix d’achat des moyens de production agricole (Ipampa…

Viandes
Porc : incertitude dans le nord de l’UE, fermeté au Sud

Porc : Le marché européen oscille entre maintien et fermeté.

Viandes
Porcelet : perspectives favorables pour l’aliment

Porcelet : Le prix de l’aliment industriel pour porc à l’engrais, calculé par l…

Viandes
Porc : maintien aisé du prix de base français

Porc : Le vent de fermeté continue de souffler sur le marché français, avec un…