Aller au contenu principal

Porc : la PPA fait chuter la consommation en Chine

En Chine, les abattages de porcs auraient diminué d’environ 10 à 15 % sur les 4 premiers mois de 2019 selon les estimations de Rabobank. Pourtant, le prix du porc est resté stable, ce qui implique que l’offre et la demande s’équilibrent bien. La consommation chinoise a ainsi diminué de 10 à 15 % selon les conclusions de Rabobank.

Les consommateurs, soucieux de la sécurité alimentaire en pleine épidémie de peste porcine africaine (PPA), consomment moins de viande de porc, ce qui fait stagner le prix.

Cependant, ce changement de la consommation varie en fonction des circuits de distribution. Les services de transformation et de restauration consomment moins de porc chinois et se tournent vers de nouvelles sources protéiques animales. Ils importent aussi plus de porc étranger. À l’inverse, la vente en détail est plus résiliente à cette baisse de consommation.

Selon Rabobank, la production chinoise pourrait mettre cinq ans à se remettre de la PPA, qui pourrait engendrer une baisse de la consommation de porc à moyen terme et un report sur d’autres viandes animales, même si le porc reste la source majeure de protéine en Chine.


En relation

Viandes
[Infographie] Produits carnés : vers des échanges mondiaux records en 2019

2019 est une année de rupture : la croissance lente mais régulière de la production mondiale de…

Focus produits
Volaille : bonne dynamique à prévoir d’ici 2030

Depuis 15 ans, la production mondiale de viandes de volaille progresse de 3…

Viandes
Porc : les achats des ménages poursuivent leur déclin

Découpe : La viande fraîche de porc peine toujours à se faire…

Viandes
Viande de porc : prémices du début de mois

Découpes : Le marché français commence à sortir de sa torpeur de fin de mois.…