Aller au contenu principal

Porc : incertitude dans le nord de l’UE, fermeté au Sud

© Claudine Gérard / Réussir

Porc : Le marché européen oscille entre maintien et fermeté. Sans grande surprise, la reconduction allemande s’est traduite par un statu quo des états membres voisins (Belgique, Pays-Bas) et ce d’autant plus que les déboires de Tönnies ont incité à un regain de prudence des éleveurs comme de l’abattage découpe. En Espagne, à l’inverse, l’activité export reste tonique et compense une demande intérieure en demi-teinte. Conséquence, si l’offre est abondante, elle répond difficilement à tous les besoins et les cours se raffermissent. L’aval n’en surveille pas moins l’orientation des cours et l’évolution de la situation en Allemagne, l’une comme l’autre pouvant être à la fois propices ou défavorables aux produits de la péninsule Ibérique.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Porc : maintien aisé du prix de base français

Porc : Le vent de fermeté continue de souffler sur le marché français, avec un…

Viandes
Le porc en hausse en Europe, la viande doit suivre

Porc : Les grands bassins de production européens l’attendaient depuis…

Viandes
Porcelet : nouvelle baisse de l’indice Ipampa

Porcelet : L’Indice des prix d’achat des moyens de production agricole (Ipampa…

Viandes
Porc : un marché suffisamment approvisionné

Porc : La France subit les derniers effets des lundis fériés.