Aller au contenu principal

Œufs : quelques complications après le férié

© CNPO

Calibré : Que ce soit pour des raisons logistiques, liées aux difficultés de trouver des transporteurs en cette période entrecoupée de férié, ou car ils commençaient à avoir un peu d’offres, certains opérateurs affichaient un discours un peu plus prudent aujourd’hui. À noter que d’autres, moins chargés, jugeaient l’ambiance tout à fait satisfaisante. En tout-venant, les avis étaient très partagés, certains jugeaient leurs ventes fluides, d’autres acceptaient des concessions tarifaires. En calibré, si la plupart se disaient à jour, certains évoquaient un peu de stock ou une demande peu lisible et jugeaient que les prix se tassent.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : changement d’ambiance avant le 14 juillet

Industrie : La demande des entreprises d’ovoproduits était…

Aviculture
Poule de réforme : le frais anime le marché

Avec l’annonce de températures plus hivernales dans les jours qui viennent, le commerce de la…

Aviculture
Œufs : la demande commence à avoir raison des prix

Globalement, le marché français restait déficitaire avant le week-end.

Aviculture
Poule de réforme : les volumes s’étoffent

Le marché de la poule de batterie s’est montré plus animé la semaine dernière.