Aller au contenu principal

Œufs : pas de disponibilités à l’industrie

© CNPO

Industrie : Comme le marché du conditionnement absorbe tous les volumes disponibles, les offres à l’industrie sont restées très limitées cette semaine et les acheteurs n’ont quasiment pas trouvé d’œufs français. Ils se sont tournés vers l’importation sauf lorsque le cahier des charges impose l’origine France. Dans ce cas, ils ont dû concéder de nouvelles hausses de prix. Pour autant, le marché de l’ovoproduit est jugé calme, voire morose selon les opérateurs interrogés. De quoi les inciter à rester très prudents dans leurs volumes achetés — très faibles — et à tenter de revaloriser leurs produits.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : ambiance plus calme, tous débouchés confondus

Industrie : Semaine de tassement tarifaire pour l’œuf tout venant destiné à l’…

Aviculture
Œufs : un marché français à plusieurs vitesses

Calibré : Le calme reste d’actualité pour l’œuf calibré…

Aviculture
Œufs : tassement des prix à l’industrie

Industrie : Nouvelle baisse de prix cette semaine sur le…

Aviculture
Œufs : le calme continue de peser sur les cours

Calibré : Le calme restait de mise jeudi pour l’œuf calibré…