Aller au contenu principal

L’abattoir de Quillan est fermé 

La nouvelle est tombée en fin de semaine dernière, l’abattoir de Quillan, dans la haute vallée de l’Aude a été fermé par les services de l’État. Provoquant une désorganisation sévère dans l’élevage local. Ce lundi matin, une réunion de crise était organisée à la sous-préfecture de Limoux tandis qu’une centaine d’agriculteurs s’étaient installés devant le bâtiment. Pour la Confédération paysanne, les motifs de la fermeture seraient dérisoires. « Ce ne sont pas tant des questions sanitaires que des préoccupations de ressources humaines » expliquait Olivier Lozat, animateur de la Confédération paysanne audoise.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Ovins : possible retour de l’offre britannique

Bovins : Le marché européen de la viande bovine n’a pas présenté de grand…

Viandes
Excédents de viande  : trois ministres de l'UE pour une distribution aux réfugiés

Stéphane Le Foll et ses homologues allemand et polonais, Christian Schmidt et Krzysztof Jurgiel…

Viandes
L’UE développe ses ventes de bovins vivants

Gros bovins : Pour 2016, Bruxelles estime la production indigène brute…

Viandes
Gros bovins vifs : les prix reprennent de l’altitude

Gros bovins : Malgré un marché de la viande toujours terne et sans réelle…