Aller au contenu principal

Loi Alimentation : bilan d’un premier mois en rayons

Après l’Insee c’est Iri qui a publié hier un bilan des conséquences de la hausse du SRP et de l’encadrement des promotions avec des données arrêtées au 24 février 2019. Le panéliste annonce une inflation de la demande en février 2019 par rapport à janvier de 0,2% sur l’ensemble des PGC mais, compte tenu des évolutions de prix au cours de l’année 2018, « dans certaines enseignes notamment », « une inflation de 1,25% par rapport à février 2018 des produits concernés par la loi Egalim ». Conformément aux prévisions, selon Iri, ce sont les grandes marques, principales victimes de la guerre des prix, qui subissent sur cette période les conséquences du relèvement du seuil de revente à perte (SRP) et donc une hausse marquée de l’inflation à un an (+1,10%).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
L’ordonnance critiquée par l’Autorité de la concurrence

L’Autorité de la concurrence a publié un avis (

Les acteurs de l'agroalimentaire
La hausse du SRP aurait eu un impact quasi nul sur les prix

Le relèvement de 10% du seuil de revente à perte (SRP), entré en vigueur au 1er

Les acteurs de l'agroalimentaire
« Les Egalim n’ont rien apporté de positif »

Les Marchés Hebdo : Nielsen a annoncé le 10 avril une…